Quels sont les éléments qui constituent un parapluie ?

Il est plus judicieux de connaître les éléments de base d’un parapluie avant d’en acheter un. Vous saurez ainsi à quoi vous attendre après l’achat du produit. Notez que ce type d’accessoire est composé de différents éléments de base. Vous pouvez vous baser sur les points suivants pour avoir quelques informations.

La toile et la plaque

La toile est généralement le tissu qui recouvre un parapluie. Ce composant est souvent réalisé en polyester. Ce matériau se distingue par sa résistance et sa capacité à contrer la pluie et les coups de soleil. Vous pouvez en outre tomber sur des parapluies avec des toiles en coton ou en PVC, mais aussi en nylon. Certains reçoivent aussi des traitements au « teflon » pour faciliter l’écoulement des eaux de pluie.

D’un autre côté, la plaque se fixe entre la toile et le mat de l’équipement. Cet élément redirige la pluie sur la toile pour éviter qu’elle s’écoule sur le long du mât. Un joint d’étanchéité est souvent posé entre la plaque et la toile.

La tape à terre et les baleines

La tape à terre est normalement l’embout qui se fixe au bout de votre parapluie. Elle permet d’éviter le contact direct de l’équipement avec le sol. Ce composant est souvent réalisé avec du plastique ou du nylon si vous optez pour un parapluie avec un mât en bois. Il suffit alors de choisir le matériau qui vous convient le mieux.

Les baleines sont aussi des éléments indispensables pour un parapluie. Ces composants sont réalisés avec de l’acier en forme de U. Cela permet de les protéger contre la rouille tout en évitant de trop alourdir l’équipement. Notez qu’il est désormais possible de trouver des modèles avec des baleines en aluminium ou en bois de bambou.

Les ressorts et les fourchettes

Il faut vérifier la qualité des ressorts avant d’acheter un parapluie. Le ressort du haut permet de garder votre équipement ouvert. Celui du bas permet en outre de le maintenir en position fermée. Ces composants sont normalement cachés par le mât de l’équipement. Ils sont aussi plus puissants sur les parapluies automatiques.

Mis à part cela, les fourchettes assurent la fixation des baleines au coulant. Elles permettent de ce fait de la forme finale à un parapluie. Des fourchettes courtes offrent alors une forme de bulle à l’équipement. L’équipement peut en outre avoir une forme allongée si vous avez de longues fourchettes.

Les derniers éléments composants à connaître

Vous pouvez prendre note des derniers éléments composants suivants :

  • Une noix : cet élément se fixe sur le mât et se trouve au milieu de la toile. La noix est considérée comme étant le point central d’un parapluie.
  • Un coulant : cette partie assure l’ouverture et la fermeture d’un parapluie qu’il soit manuel ou automatique.
  • Un mât : cet accessoire est considéré comme étant la colonne vertébrale d’un parapluie. Tous les éléments y prennent leur appui.
  • Des aiguillettes : ces petites pièces sont généralement cousues à l’extrémité de la toile de votre parapluie. Elles se fixent ensuite sur les baleines.
  • Une poignée : ce dernier élément peut être proposé en différents types et matières.